Pas de répit pour les voyageurs en cette fin d’année 2021. Cela fera donc la quatrième expulsion en quelques mois pour ce groupe de voyageurs bisontins. Faute de places adaptés à leur situation, ils ont été obligés à s’installer sur des zones reculées et vides. Un champ reculé (domaine de la ville) ensuite le parking d’un bâtiment vide depuis plus de 2 ans sur la zone de Temis et pour finir, un des parkings (vide à ce moment là) du Campus de la Bouloie.

Nous avions alertés sur leur situation à plusieurs reprises. Dans ce reportage vidéo publié le 15 décembre (devenu viral depuis et vu à plus de 200 000 fois sur les réseaux) Rémy Vienot, président  de l’association « Espoir et Fraternité Tsigane de Franche-Comté » demandait juste une trêve pour le Noël des enfants:

[fvplayer id= »29″]

L’expulsion a eu lieu le lendemain, malgré la situation de ce groupe de voyageurs, conformément à la décision préfectorale

[fvplayer id= »33″]

La Préfecture, contactée par notre rédaction, a répondu par un court message :

« Plusieurs caravanes se sont installées de manière illicite vers le 23 novembre 2021 sur un parking privé situé rue Savary à Besançon, sans autorisation préalable de la la part du propriétaire.

Conformément aux dispositions de l’article 9 de la loi n° 2000-614 du 05 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat, le propriétaire, qui n’a pas autorisé cette installation, a saisi M. le Préfet afin d’engager la procédure d’évacuation forcée en mettant en demeure les occupants à quitter les lieux.

La procédure a donc été engagée, l’arrêté préfectoral de mise en demeure a été signé le 26 novembre 2021 et notifié aux intéressés Après un délai de 24 heures, les forces de l’ordre procèdent à l’évacuation forcée.

La police nationale a programmé l’opération d’évacuation du site le jeudi 16 décembre 2021, après avoir laissé aux occupants sans titre le temps nécessaire pour quitter les lieux. Ces derniers ont en effet été avisés de la date de mise en œuvre du concours de la force publique et ont refusé de s’installer sur un équipement dédié. Ils ont refusé toutes les propositions du médiateur de Grand Besançon Métropole.

Les personnes ont quitté la rue Savary le 16 décembre 2021 et se sont installés sur un parking du domaine universitaire de la Bouloie. Aucun délai n’a été accordé pour cette installation. Madame la présidente de l’université a déposé plainte et aussitôt saisi Monsieur le préfet pour engager une procédure d’évacuation des lieux. »

Ce Jeudi (30 décembre) les policiers vont revenir, comme ce 16 décembre, pour faire partir ces familles qui n’ont guère de solution viable, faute de place à Besançon.

Cela fait plusieurs années que l’agglomération du Grand Besançon réfléchit à la création d’une aire pouvant accueillir 200 caravanes. L’aménagement de 6 hectares à Chemaudin-et-Vaux, devrait voir le jour, une décision en ce sens a été prise lors du dernier conseil communautaire, cependant les travaux ne devraient pas être lancés avant 2023 avec comme promesse la mise en service prévue au printemps 2024.

Ce groupe de voyageurs doit gérer cette situation, sans aucune aide possible. Cela intervient après une autre situation ubuesque qui concernait cette fois-là les enfants de ce groupe de voyageurs,  en grande majorité privés de place à la cantine début septembre (situation régularisée depuis par la Ville de Besançon)